poux et peaux, de

Publié le par maya



hiboux, la gelée recouvrant  valises de, éventrées,  vides, et les chiens sur les gravats, crèves qui terrorise qui toujours, et les rats qui sortent des valises le silence,




et seuls,



avec tous ceux à compter, à compter par absence, bruits ça, trop savoir de, peur savoir de, savoir,



engloutis, nuit, qui,



à taille réelle, à compter et cailloux poux, emmêlés crânes, compter pour pas savoir, pas dû, compter poux, c'est ainsi nommés,



frôlés,



frôlants on les hurle d'espère quoi, dont on se dit qu'aller plus loin, parler, la foudre, et de loin tellement, civilisés beaucoup trop de,




que le manque,



 
on se poux, et joujoux de province de clan, famille  parti trop, à, trop de,  à taille réelle trop, et se à se, et radote, par langues numéros, par pieux, dont on se dit rassure,



empalés,



dont on se dit pis que, d'infidèles trop, et fers la langue a langues, est corps mon corps est le vôtre, napalm,



écorchés,



et loups en villes dont on se dit que pourtant,en jour c'est la  nuit, jeter par-dessus bord toutes, anecdotes,




rongés,



les corps, les valises, flanche, dont on se dit, et tous coeurs confondants, malgré, malgré la nuit l'exil à toujours, la nuit hiatus, hiboux, ce serait langue



tranchés,



par numéros et joujoux langues, et langues poux pieux, empaler, empaler il en restera, dont on se dit mon corps c'est le vôtre, et peaux, de peu mais de beaucoup, bombes,



imprimés,



menacés, hiboux, et nuits,



fichés, cloués, brûlés, tranchés, rongés, épuisés, engloutis,soufflés, brisés,    scarifiés, empalés, rongés,  déchirés, entassés, crânes cadavres, ployés, creusés, cloués,tourmentés, dévorés, violés, cognés,  anéantis, cette peine du   monde, rongés, embrochés, pressés, tordus, mordus, ployés, violés, que le manque, écroulés, humiliés, cognés, humiliés, dont on se dit, écartelés, d'étoiles et de lunes, usinés, entassés, abattus,rongés, sombrés, écroulés, que le manque, humiliés,écorchés, greffés, entaillés, percés, corps à langue, outrages ,amochés, estropiés, foulés, rongés, froissés, outragés, cloués, épluchés, arrachés, rongés, écrasés, brûlés, entaillés, creusés, entassés,crânes et os, et peaux, sombrés, meurtris, cette tristesse, que le monde,


poux et peaux, de, pour aller au bout de, nous-mêmes et seuls, nuit, engloutis, frôlés, que le manque, empalés, écorchés,  rongés, tranchés, imprimés, menacés, nos yeux virent, hiboux, et nuits, que le monde, j'en dirai, peu,tant sont morts peu si faire, peu en mourir trop, si peu, en mourir, que ma vie, passe encore, et la vôtre est la mienne, de nos nuits,





Claude Favre
 

Publié dans textes

Commenter cet article