Une réponse à Ben

Publié le par maya


> J'ai assez bien joué le jeu du questionnement, en définitive. Il ne faudrait
> pas que cela reste trop gravé entre nous, tant je suis curieux des autres
> choses qui pourraient se passer, sinon qu'il ne faudrait quand même pas que
> ça ne fasse que se déverser. C'est bien simple, si ça devait en arriver là,
> c'est toujours pareil : il en faudrait un pour tenir la bassine à l'autre et
> ça n'est drôle pour personne (sans compter que c'est même insupportable pour
> celui qui tient). D'ailleurs, je ne comprends pas pourquoi on dit qu'il
> tient le crachoir de celui qui parle : de fait, ça devrait être celui qui
> écoute. C'est donc bien ça qui balance : pour qu'il y ait des parenthèses,
> il faut bien remplir le corps de la phrase et, de ce point de vue là, je ne
> peux même pas vous en vouloir d'y mettre tout ce qui vous passe par la tête
> et, pour que ce soit encore plus respectable, tout ce qui se passe dans
> votre vie. Au bout du compte, c'est beaucoup plus non-négligeable que
> respectable. Reste à savoir ce que je dois en faire. Je suis solidement
> convaincu de ce que je vous disais tout à l'heure : comme il faut que ça
> balance, je ne peux pas m'en foutre, ça me donnerait l'impression de tricher
> et vous seriez bien du genre à vous servir d'une situation pareille. Je ne
> veux pas vous accuser de ça, mais comme je ne voudrais souffrir de
> l'injustice que ça pourrait occasionner, j'essaye de me remuer.

 

 

David Christoffel

     

Publié dans textes

Commenter cet article