La route à l’extrémité de la route

Publié le par plexus-s

 

http://remue.net/spip.php?article3950

 

 

 

Laissez-moi donc vivre ce néant, la seule solution, la seule, fusil à pompe, l’enfant crie là-bas et t’agresse les oreilles, la seule solution, la vraie, fusil à pompe, le vieillard sur la route te demande dix balles, la solution, l’unique, fusil à pompe, sur la route, y a un type qui fait de l’autostop en se plaignant, la solution, la seule, fusil à pompe, en te baissant, tu vois un être petit comme un petit être, il se dandine, la solution, la vraie, fusil à pompe, dans un miroir tu te regardes, tu observes les interstices de la mort dans les rides, dans le portefeuille du visage, tu envisages, la seule possibilité, fusil à pompe, tes mains passent sur ton visage, tu pleures d’avoir trop aimé et mal étreint, tu es triste de n’avoir plus l’âme dévouée aux plus proches parents, il ne te reste plus que l’âme pour le sel, que la route pour éponger ta sueur rouge.

 

http://remue.net/spip.php?article3950

Publié dans textes

Commenter cet article