On joue tout seul (extrait)

Publié le par plexus-s




On joue les phases éliminatoires
On est son propre adversaire
et sûr déjà de jouer la finale
dans une église comble

On n’a plus le temps des entractes
On lit son texte en courant
enchaînant le suivant
sautant toutes les virgules
oubliant de reprendre son souffle
craignant de voir partir trop vite
un public qu’on devine lassé
et qu’on retient encore
d’un avant-dernier mot



Alain Hélissen






Publié dans textes

Commenter cet article

zero003 05/11/2009 21:08


éliminons éliminons jusqu'à l'os
merci pour ce beau texte


Yv 01/06/2009 14:01

J'ai d'abord lu trois fois ce texte que je pensais avoir compris, jusqu'à ce que je me rende compte, rémunération d'un lapsus visuel, qu'il ne s'agissait pas de "phrases" mais de "phases éliminatoires". Je l'ai relu, tel qu'il était réellement écrit, et je n'ai plus rien compris...