Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Loque, II

Carré de marbre jaune rafraîchi, registre où tout est consigné, chambre de l’œil, recentrage des organes. Invention nouvelle. Enfile ce slip et contemple l’entrée du bâton privé de la double bourse en peau, de ses Euménides, ses petites charcuteries,...

Lire la suite

Ma vie est si lente

ma vie est si lente sans toi. je promène des chiennes et parle français. elles me comprennent. j'ai vu sur le lac une ombre comme toi brouiller les cartes. aux mains je suis agaçée de cartouches. furieuse comme coup de fouet. je bois et dans les mains...

Lire la suite

Sinchemenschen (5ème jour)

ω16/(cinquième jour) Il y a l’angoisse au fond de la tranquillité et de l’émancipation et il y a d’une part une corrélation entre l’angoisse permanente et la recherche de la tranquillité mais, d’autre part, une autre corrélation entre l’angoisse ponctuelle...

Lire la suite

Le son du chien

(écouter) Le son du chien, à l’étoile dispersée, sur le corps des traces d’encre bleue forment un ensemble de lignes partageant le corps à ses prétendants. Le gel fait vapeur vide la peur des pores de la peau, coupable, toujours, des peaux qui ont passé....

Lire la suite

Sur les quais [extraits, II]

Rattrapé par le blues, le brouhaha des voix, le tintement des verres, venu s’installer pour boire Chez Pablo, près de la fenêtre au renard empaillé, n’ose pas encore (n’est pas assez chaud pour) sous les lueurs cuivrées du bar, lâcher les chiens en tapant...

Lire la suite