Fusées / Lectures

Publié le par plexus-s

 

 

 

Rencontre autour de la revue Fusées à la bibliothèque Marguerite Audoux (3ème ardt, Paris)
__________________________



Petite présentation par Mathias Pérez,
directeur de la publication.
...
LE 5 MARS à 15 heures



Avec les lectures de :

*** Hubert Lucot

*** Yves Di Manno : lira une suite de poèmes composée
pour un livre peint de Mathias Pérez et qui s'intitule "Terre sienne"

*** Aurélie Loiseleur : lira des "Entrées en matière", parues aux éditions Nous en 2010

*** Benoît Casas : lira "Cap", seconde partie de son livre récemment paru aux éditions NOUS

*** Mathieu Brosseau (accompagné par le comédien Jean-Louis Baille) : lira "Autobiographie du nous", extrait d'un travail en cours.

Présentation sous vitrine des photographies de Françoise Janicot et Laura Brunellière,

et les peintures de Geneviève Morgan. Et des derniers numéros parus.



__________________________
____

Yves di Manno est né dans le Rhône en 1954. Il vit et travaille à Paris.

Depuis les années 1970, il a collaboré à de nombreuses revues, traduit plusieurs poètes nord-américains (William Carlos Williams, Ezra Pound, George Oppen, Jerome Rothenberg…) et publié une vingtaine d'ouvrages — parmi lesquels, pour la poésie : Les Célébrations (Bedou, 1980), Champs (Flammarion, 1984-1987), Kambuja (Flammarion, 1992), Partitions (Flammarion, 1995) et Un Pré, chemin vers (Flammarion, 2003).

Ses récits complets ont été réunis sous le titre de Disparaître (Didier Devillez, 1997). Il est également l'auteur d’un roman fantastique : La Montagne rituelle (Flammarion, 1998), de deux « récits en rêve » : Domicile (Denoël, 2002), Discipline (Ed. Héloïse d’Ormesson, 2005) et de deux traités de poétique active : « endquote » (Flammarion, 1999), Objets d’Amérique (José Corti, 2009).

Traducteur sous divers pseudonymes de littérature populaire, maître d’œuvre de la nouvelle édition des Cantos d’Ezra Pound (Flammarion, 2002) et de la version française des Techniciens du sacré de Jerome Rothenberg (José Corti, 2008), il dirige par ailleurs la collection Poésie/Flammarion, où il a accueilli plus d’une centaine de titres depuis 1994.

Il prépare actuellement un nouvel essai de poétique active : No man’s land, ainsi que l’édition française de la Poésie complète de George Oppen (à paraître chez José Corti).

______________________________

Mathieu Brosseau vit en région parisienne depuis sa cinquième année. Il est aujourd'hui bibliothécaire au centre de Paris. Il anime, dans son établissement, de nombreuses lectures et accueille des auteurs en résidence.

Il a également publié dans les revues : Action Restreinte, L'Etrangère, Ouste, Libr_critique [2], Remue.net, Dock(s), Boudoir & autres, Marelle (revue littéraire) [3], Le Bout des Bordes, Sitaudis, Owerwriting, Fusées (revue littéraire)[4],Ce qui secret, etc.

Fabrice Thumerel écrit à propos de lui, dans un article Libr_critique consacré à l'une de ses publications : "La généalogie de Mathieu Brosseau ne fait aucun doute : Rimbaud-Artaud-Novarina."[5]

Il anime la revue en ligne www.plexus-s.net depuis 2006, collabore à la revue lEtrangère', fait partie des comités de rédaction de la revue [[Fusées]] et de la revue Inuits dans la Jungle.

Plusieurs de ses ouvrages ont bénéficié du soutien du Centre National du Livre.

En 2010, il obtient une bourse de création (CNL).

Mathieu Brosseau fait de nombreuses lectures à Paris ou en province.

______________________________


Aurélie Loiseleur, poète, née en novembre 1976, a publié Hommage à Poe à la Dame d'onze heures (2007) et Entrées en matière aux éditions Nous (2010).
Elle a fait paraître des textes dans des revues et consacre des lectures critiques à
différents poètes, du XIXème siècle à l'extrême contemporain.
Elle travaille aussi, à la croisée des arts, avec des compositeurs et des plasticiens.
Elle est maître de Conférences à l'Université de Nantes.


______________________________



Bibliothèque Marguerite Audoux
 
Métro TEMPLE ou ARTS ET METIERS
10, rue Portefoin
75003 Paris
Téléphone : 01 44 78 55 30

Publié dans informations

Commenter cet article